Pour Christiane

Re: Pour Christiane

Messagepar Marock » Août 23rd, 2015, 9:23 pm

Oui, ça marche au poil.

Comme ma connection est très lente et moi très impatient, le texte s' est affiché en premier et je n' ai pas attendu l' apparition de l' image.

Fécilitations sincères.
Marock
 
Messages: 426
Inscrit le: Mars 9th, 2011, 8:19 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Christiane » Août 24th, 2015, 11:17 am

J'avais écrit ce pâté il y a quelques mois et puis des évènements graves avaient eu lieu soit en France soit en Israël et je l'avais mis de côté et oublié ! C'était en prévision pour ceux qui iraient passer quelques jours en vacances en Israël.

UN PETIT ACHAT A HACARMEL !

Vous allez peut-être partir bientôt en vacances (avant le Big Saut) pour le Grand Petit Pays et vous êtes un peu inquiets pour votre budget de vacances... alors une idée comme une autre.

A Tel Aviv, un matin, Lecricri : "mince j'ai oublié la ceinture élastique pour mon bermuda" ce qui l'obligeait à chaque changement pantalon-bermuda de retirer et remettre la ceinture -cuir des pantalons. "Pas grave, on va bien en trouver une au marché !" ... "oui mais pour le bermuda, je veux une "élastique", c'est comme pour les chaussures il a parfois des idées très arrêtées :idea: pas du tout élastiques !

On a fait tout HaCarmel, le shouk et puis lors de nos promenades tous les magasins de vêtements du "modeste" des rues populaires aux "grandes marques" de l'ancien port, des bazars "tout de 1 Nis à 100 Nis" aux Centres commerciaux Dizengoff et Azrieli , chaque jour, lors de nos ballades, j'entrais dans les magasins et avec mon super English "Shalom, have you any elastic belts ?" comme "elastic" n'avait pas l'air de convaincre je joignais le geste à la parole avec les mains qui s'écartaient.....ben non, que des ceintures classiques mais pas la ceinture élastique "made in china" ... j'ai bien proposé au Cricri de l'élastique au mètre mais en plus il voulait une boucle.....

Image
hebergeur image

Là c'était la "recherche" au Centre Azrieli et vue du haut du 47ème étage. Photos connues et pas originales oui mais ce sont MES photos :D

Une idée : vous achetez chez tatichou, babouchou une centaine (ou plus) de ceintures élastiques, des unies, des multicolores, des marrantes, vous n'oubliez pas le grand parapluie, le large chapeau de soleil et le baratin "pour toutes situations" (pensez à Sarko) "Mesdames, ramenez à vos Amis LE souvenir d'Israël introuvable en France" "Monsieur, profitez de vos vacances sans le régime, la ceinture obéira à votre gourmandise" ..... et vous voilà, si vous avez l'art de la multiplication, avec un petit pécule au bout de 4 semaines.

Sans oublier que les dénicheurs de start-up rodent partout dans le Grand Petit Pays et l'un deux verra peut-être en vous SON futur Chef des Ventes pour sa future société de "missiles révolutionnaires élastiqués" L'Alyah se prépare longtemps à l'avance.

Autre souci : le cadeau pour votre Tonton Salomon. Chaque année, le casse-tête et la CB qui pleure. Vous êtes son neveu préféré et son état de santé ne lui permet plus la drague sur la Tayelet et seul un petit cadeau de là-bas lui remet en mémoire de doux souvenirs.

En cherchant désespérément la ceinture "élastique" et en attendant le vendeur, je regardais toujours les marchandises sur les étals.

Or avant de partir à TLV, LeCricri m'avait dit "il faudra que je m'achète un autre pantalon bon marché pour bricoler, jardiner...." Et là je vois à HaCarmel des pantalons en grosse toile coton belle qualité (en tissu je m'y connais) à multiples poches : pour la perceuse, les vis, les clous, le testeur électronique, le sécateur, la pince multi-fonctions.... Des poches à zip, à scratch, à rabats, à l'avant, à l'arrière, sur les côtés, niveau taille, fesses, molets..... Je lui montre "bof et où je mets mon mouchoir? " Oui, Monsieur est resté à l'ère des beaux mouchoirs de Cholet, les kleenex : connaît pas, sauf pour retirer les chiasses des merles sur les vitres de la voiture !...

En faisant nos courses quotidiennement à HaCarmel, on s'est arrêtés plusieurs fois devant un étal. Le vendeur nous reconnaissait. Et à chaque fois je montrais le pantalon-boite à outils (pas de mauvais esprit, je vous prie !) : toujours bof bof Et puis un jour, il se décide "mais s'il ne me va pas, ça fait loin pour le rendre"... le vendeur "on a une cabine derrière".... En y jetant rapidement un coup d'œil, je rigole en douce. LeCricri un peu surpris par la cabine située dans une ruelle entre deux hangars du marché "tu restes avec moi hein" ! Oui, un homme peut faire des marches de 30 km barda au dos, faire la guerre, se comporter en presque héros mais se retrouver dans une cabine d'essayage avec un "rideau" qui "ferme" pas et un emballage carton au sol en guise de moquette, dans une allée de marché grouillante de monde, ça le perturbe !

Image
hebergeur dimage

(le petit rideau africain : c'était la "cabine d'essayage")

Alors du "made in China from Israël" à 10 euros pour Tonton Salomon qui ne jardine ni ne bricole, dont le seul sport est de s'approcher des tables de buffet des cocktails parisiens ? Mais oui Tonton tu sais bien qu'Israël est toujours à la pointe du progrès, du modernisme, de la mode et en vert kaki, c'est Tsahal !

Pantalon tombant parfaitement. Il est super confortable, moins négligé qu'un jean pour filer en urgence aux magasins de bricolage. Bref il regrette de ne pas en avoir acheté deux !

Il faudra peut-être retourner à HaCarmel !

En se promenant dans les petites rues voici ce que l'on peut découvrir :

Image
des photos
Christiane
 
Messages: 330
Inscrit le: Juin 15th, 2011, 7:46 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Christiane » Septembre 21st, 2015, 9:48 am

Il est pas mal ce site times of Israël... dans le genre I24 : à gauche toute ! :twisted:

Avant hier, j'y ai lu un article destiné aux Juifs, sur l'aide à apporter aux migrants.

J'avais écrit un commentaire très politiquement incorrect pour le site donc risque de censure à 99%. Je me suis abstenue !

http://fr.timesofisrael.com/5-choses-qu ... -refugies/

Plusieurs points m'interpellent plutôt négativement dans ce bourre-crâne médiatique actuel : que des personnalités religieuses ou civiles juives ou des organisations juives se placent au premier plan dans plusieurs pays pour inciter à l'accueil de millions de réfugiés alors que les populations "de souche", dans leur ensemble, sont plutôt très critiques : trop c'est trop ! Le bâton pour se faire battre !

Vu la situation actuelle des Juifs dans les pays en question, ces gens feraient mieux de laisser les gouvernements se dépatouiller de leur merdier et d'avoir un minimum de jugeote élémentaire : que ces millions de réfugiés de religion musulmane vont augmenter encore plus l'insécurité de leur communauté.
Qu'ils reprennent les fables de La Fontaine, ils y retrouveraient du bon sens.

Aider : oui mais les aider sur place comme le fait actuellement un Canadien juif dont l'aide vise en plus les plus menacés les Yazédis et Chrétiens.

Ce blabla c'était juste un petit pâté pour arriver au gros pâté sur la stupidité de certains Juifs et organismes (en particulier IsraAid).

J'avais lu, au cours de l'hiver dernier, qu'une association d'Israël (IsraAid je crois) allait dans les camps de réfugiés syriens en Jordanie apporter vêtements et aides alimentaires. Rien à redire : bien au contraire.

Sauf que ces bénévoles prenaient le soin de découdre les étiquettes des vêtements et décoller celles des paquets et boites de conserve avec les lettres hébraïques ! Les réfugiés les refuseraient et laisseraient leurs gosses mourir de faim et crever de froid !

Actuellement des Israéliens sont sur les routes d'Europe Centrale pour aider les Migrants et leur apporter l'aide : Rien à redire.
Ils doivent retirer les étiquettes des médications qu'ils offrent aux migrants malades, et on leur recommande de ne pas parler hébreu, de ne pas dire qu'ils sont Israéliens ou Juifs !!! Les migrants préfèreraient se vider les boyaux et utiliseraient leur dernière force pour leur lancer leur poing dans la gueule. Pauvres migrants !

Se rendent-ils compte ces Israéliens ou Juifs de leur crétinisme ? Ont-ils conscience qu'ils ne rendent pas service aux réfugiés en les maintenant dans leur haine ? Que l'épreuve qu'ils subissent pourraient (peut-être) déclencher chez certains un commencement de réflexion en voyant une kippa ou une maguen David leur venir en aide !

Et si ces réfugiés ne veulent pas de l'aide d'Israël et de Juifs et bien qu'ils crèvent dans leur stupidité haineuse !
Christiane
 
Messages: 330
Inscrit le: Juin 15th, 2011, 7:46 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Christiane » Juin 16th, 2016, 1:01 pm

Un article d'hier du blog de l'express

http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 02491.html

Ismaël Saidi écrit quelques lignes touchantes à son fils !

Sa sincérité émeut. Par contre, comment un homme cultivé peut-il écrire ces deux paragraphes d'une méconnaissance totale de l'islam !

"Je suis musulman, mon fils, j'ai choisi de croire qu'un homme, simple, a entendu une voix un soir dans une grotte, qui lui parlait de justice sociale, de protéger l'orphelin, de soutenir la veuve, de donner plus de droits... Rien d'autre... Juste ça..."

A-t-il lu la vie de son "homme simple" ? A-t-il lu son livre ?

"J'ai choisi de croire que les femmes et les hommes sont égaux, même si à l'époque où parlait cette voix, ça n'était pas encore complètement le cas..."

Ismaël ne s'est pas (encore) rendu compte que l'égalité des hommes et des femmes n'existe pas justement dans les pays où la voix de son homme "simple" résonne !

Cet écrit, aussi sincère soit-il, est du niveau d'un gentil gamin de CM2.
Christiane
 
Messages: 330
Inscrit le: Juin 15th, 2011, 7:46 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Christiane » Septembre 27th, 2016, 1:09 pm

Un bac à sable = des pâtés d'écrits sans importance. En voici un.

Rentrée des Classes 2016 en CE2 de Pupuce (ma petite-fille)

Lieu : banlieue parisienne, proche d'une ville aux lycées prestigieux et écoles privées l'étant également.

Quartier pavillonnaire des années 1900-1930 . Population de retraités et de cadres, ces derniers achetant les pavillons lorsque les premiers vont dans l'ailleurs.

Ecole de quartier "à l'ancienne" : en briques, sans étage, grande cour avec marronniers, des rosiers sur la façade devant la loge des gardiens, trois classes maternelles, quatre en primaire. On se croirait, pas dans le Sud mais dans les années 50-60.

Les élèves : des Maxime, Antoine, Simon, Marie, Mathilde, Aude, .......dont les 3/4 sont destinés (dans les rêves parentaux) aux fameux lycées et écoles privées mais si refus (because carnet de notes) iront dans les écoles privées moins prestigieuses qui croulent sous les demandes trois ans à l'avance (ici certif. de baptème et maman-catéchisme sont un ++ pour ne pas dire nécessaires, vu la demande !). Sinon, c'est car scolaire pour le collège où Maxime et Aude seront noyés parmi les nouvelles chances et réviseront ce qu'ils faisaient en CM2.

Des maîtresses à l'ancienne, ayant toujours su jongler avec les directives stupides de leurs différents ministres. A Noël ou à Pâques, toutes les petites têtes blondes, rousses ou brunes savent parfaitement lire et écrire. Deux maîtresses de l'équipe parties en retraite en juin, les parents anxieux attendaient les remplaçants.

Jour de la rentrée : pour cette classe, un double niveau CE2-CM1 (dans les petits groupes scolaires, pratiquement toutes les classes sont à double niveau = double travail pour l'enseignant !) : deux enseignants, deux jours par semaine chacun. En espérant que dans l'autre école ces enseignants aient les mêmes niveaux de classe mais s'ils ont du CP ou du CM2, leurs week-ends seront bien occupés.

L'une, environ 45 ans, ayant toujours enseigné en maternelle, (pourquoi après tant d'années, est-elle mutée ou a-t-elle demandé cette mutation ???, étrange quand on connaît le milieu enseignant à moins d'un déménagement).
L'autre, un jeune, sorti tout frais/tout frais sorti de l'année de formation de l'ex-IUFM. La "paire", au niveau efficacité, s'annonce difficile :lol:

Après une dizaine de jours d'école, notre fille s'aperçoit que l'écriture de Pupuce devient illisible sur son cahier de classe. La petite est d'ordinaire bien appliquée. Réprimandes et le "c'est pas de ma faute, je dois écrire debout avec mon cahier dans les mains' ."Comment ça, "debout" ?" s'exclame Maman. Pupuce : "le maître et la maîtresse ont décidé de mettre au fond de la classe tous ceux qui sont sages car il y a toujours beaucoup de bruit dans la classe, je suis au dernier rang au fond et il y a tous les grands devant, je ne vois pas le tableau alors je suis tout le temps debout dans l'allée pour écrire avec mon cahier dans les mains et c'est pas pratique". ( Pupuce est petite, la plus petite de la classe, de plus née en fin d'année et le plus du plus : la classe est toute en profondeur)

Il a fallu une intervention du papa, deux interventions de la maman avec menaces de rendez-vous avec la directrice pour que Pupuce intègre le deuxième rang après un nouveau placement des élèves : les bavardages n'ayant pas cessé.

En trois semaines : aucun devoir à la maison, aucune leçon à apprendre. La plupart des parents ont alors acheté les cahiers de français et maths pour faire travailler leurs bambins à la maison.

Jour J : Réunion des Parents d'Elèves après trois semaines.

Les deux enseignants se présentent et précisent qu'ils n'ont eu leur affectation que la veille de la rentrée aussi ils n'ont pas pu préparer leurs cours. Bravo l'E.N ! Les parents compatissent : un double niveau avec un débutant + une instit n'ayant que la maternelle en expérience : dur, dur !

Les parents se lancent dans les questions : (ici, ils sont tous présents et parfois le couple !)

"Depuis trois semaines, pas de devoirs et leçons à la maison ?" : les deux enseignants se regardent surpris "on n'a pas d'instructions sur ce sujet", sauvés par la seule maman Belkacemiste "depuis des années, il ne doit plus y avoir de leçons et devoirs à la maison". Nos enseignants retrouvent le sourire. Brouhaha dans la salle "oui mais heureusement avec nos ainés, les enseignants n'ont jamais obéi à cette stupidité"

Un père :" en CE1, l'an passé, nos enfants ont appris les tables de multiplication jusqu'à 6, comment vont-ils apprendre les autres" ? Silence total des enseignants. Les parents en profitent pour se dire qu'ils vont commencer les révisions des anciennes tables et continuer sur la lancée à la maison.

Les enseignants reprennent la parole "pour le français, nous avons de nouvelles instructions : il n'y a plus de sujet + verbe + complément d'objet direct/indirect/circonstanciel mais le sujet + le prédicat".

Les parents encaissent difficilement le prédicat :lol:

Une maman (pinailleuse) : " Comment nos enfants vont-ils apprendre à accorder les participes passés ? ex Marie a vu Isabelle, Marie l'a vue. Si je comprends : il y a Marie le Sujet et tout le reste est le prédicat"

Bouche béée des pauvres enseignants et le plus courageux se risque d'une voix mal assurée "on ne sait pas, on n'a pas eu d'instructions sur ce sujet" et il en profite pour prendre une tangente "ne soyez pas étonnés, la majorité des accents circonflexes ont été supprimés car inutiles : maitre, maitresse.......... ne sont plus des fotes !
Un père commence énervé : "moi, je continuerai à apprendre les circonflexes à mes enfants" !

Les deux enseignants expliquent comment ils se répartissent les cours autres que le français et les maths. Le maître précise, pour moi, c'est l'histoire et l'anglais. Un parent "et pour la géographie ? " La réponse tombe "la géographie n'est plus au programme du CE2".

Stupeur des parents : plus de géo, c'est pas possible ! Le Maître se justifie "ce sont les nouvelles instructions"

Pour l'anglais, les parents sont un peu rassurés : ce n'est pas avec la brave instit de maternelle de 50 ans qui doit en être restée à "I go to the market, my taylor is rich" que les bambins vont progresser.

Le Maître se veut rassurant "pas de géographie mais vos enfants vont progresser en anglais. Pas d'inquiétude, j'y vais tout doucement, depuis trois semaines nous avons écrit chaque lundi "monday" sur le cahier, la semaine prochaine nous écrirons "tuesday".

Trop c'est trop : un paternel du fond de la classe se met à hurler "Mais monsieur, nos enfants depuis la fin de maternelle connaissent tous les jours de la semaine, les saisons, les mois, l'heure et les phrases les plus courantes" .

Là, le Maître a eu les bonnes instructions pour la réponse "mais Monsieur, ici, les enfants sont privilégiés car dans la grande majorité des villes d'Ile de France, nous devons donner la priorité au français". Des parents furieux laissent entendre un "nivellement par le bas". Les deux enseignants restent de marbre.

Il est tard, la réunion va se terminer quand un parent lance "et pour les bavardages incessants, les enfants ont déjà été déplacés trois fois en trois semaines ?" Ouf, le nouveau maître a le remède miracle : "à partir de la semaine prochaine, je vais commencer les exercices de relaxation respiratoire qui permettront d'établir le silence".

PS 1 pour sourire jaune : la maman de Pupuce n'est pas intervenue. Les premiers "contacts" n'avaient pas été neutres : déjà pour le placement dans la classe et plus grave. Un jour, à la demande de Maman, Pupuce apporte le cahier de classe à la maison (en CP et CE1 le cahier était rapporté à la maison deux fois la semaine, pour signature d'un parent ) Cette année, les enseignants ne jugent pas utile cette pratique de contrôle par les parents et le cahier doit rester en classe.

Que voient papa et maman sur le cahier ?

Toute la semaine, Pupuce a écrit mathématique (sans le S) : aucune correction, alors Papa prend un stylo rose et écrit le S en gros.

Papa et Maman sont au bord de l'évanouissement : Pupuce a écrit correctement les nombres quatre vingts, deux cents et à chaque fois en vert la maîtresse a barré les S, ensuite Pupuce a écrit correctement les nombres "deux cent vingt trois", "huit cent deux" la maîtresse a ajouté en vert des S à cent. Papa en rose a barré les S en vert.

Le lendemain, la maîtresse demande à Pupuce pourquoi a-t-elle écrit en rose sur ses corrections à elle en vert ? Papa et Maman avaient pensé que Maîtresse verrait de suite son erreur (certainement due à la fatigue ou étourderie) donc n'avaient pas donné à Pupuce de mode d'emploi pour la réponse.

La vérité sortant (souvent) de la bouche des enfants : "c'est pas moi Madame, c'est mon papa"

Maîtresse : "ton papa ? pourquoi a-t-il fait ça" ?

Pupuce : "parce que vous vous êtes trompée à chaque fois", et Pupuce de réciter la règle du S pour vingt et cent !

PS 2 : pour rire vraiment car n'ayant rien à voir avec nos bambini et l'E.N.

A la fin de la réunion, dans la rue, grande discussion entre parents abasourdis et révoltés. Une maman disant à ma fille " je n'ai pas beaucoup le temps pour surveiller le travail scolaire d'Isabelle, je comptais sur l'école, je vais prendre une jeune fille étudiante pour des devoirs le soir ; il y a deux ans, j'ai eu une promotion dans mon entreprise XX division "alcools" et l'on m'a attribué le secteur mondial qui marche le mieux aussi je suis toujours entre deux avions. Ma fille curieuse "et vous allez où ? Réponse "à Riyad et aux Emirats" !
Christiane
 
Messages: 330
Inscrit le: Juin 15th, 2011, 7:46 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Christiane » Octobre 4th, 2016, 10:03 am

Et ça continue ! :evil:

Il y a, depuis deux ans, des Intervenants extérieurs dans les écoles pour des activités artistiques, manuels, sportives.

Pupuce participe à une activité artistique. La semaine passée, l'Intervenante évoquait un peintre et son tableau. Cette intervenante en a profité pour faire sa mise au point personnelle concernant Dieu : Dieu n'existe pas, l'Arche de Noé, toute la Bible est une invention.

Pupuce a été très choquée. Les parents réagiront-ils ?
Christiane Messages: 327Inscrit le: Juin 15th, 2011, 7:46 pm
Christiane
 
Messages: 330
Inscrit le: Juin 15th, 2011, 7:46 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Kristiane » Novembre 27th, 2016, 6:15 pm

Orly

http://www.dreuz.info/2016/11/25/passep ... aris-orly/

L'auteur a rapporté ses souvenirs de l'intérieur d'Orly, mais quelle est la première image des touristes arrivant dans notre belle France ?

De retour de vacances d'une île atlantique, sans avoir vu une seule voilée, une seule chemise de nuit-babouches et après un transit de deux heures à l'aéroport de Lisbonne où nous avons apprécié la quiétude : pas de militaires, policiers et mitraillettes, pas de voilées-djelabbah_babouches également, le choc des images à l'arrivée d'Orly !

Notre avion s'était-il posé à Orly ? N'étions-nous pas au Maghreb ou dans un pays du Sahel ? De plus, en guerre avec tous ces militaires, policiers armés qui surveillaient attentivement les mouvements des colonnes de passagers.

J'avais donné notre horaire de retour au chauffeur de taxi de notre ville. Message reçu : il nous attendrait. Je dis à mon mari d'attendre à l'intérieur avec le caddy et nos valises le temps que je repère l'endroit où était garé notre taxi.

La porte de sortie franchie : l'ENFER : des mecs qui hurlaient entre eux en pataquès, se menaçaient, me tiraient pas le bras, me hurlaient dans les oreilles "taxi, taxi madame, viens, bon prix" mon taxi me téléphonait, ça gueulait tellement que je n'arrivais pas à l'entendre. Il a dû refaire trois fois l'appel. Un moment, j'ai gueulé "stop" pour entendre (faiblement) mon taxi me dire qu'il était à 50 mètres sur la droite. Ouf, on allait s'en sortir ! C'est réellement l'impression que j'ai ressentie même si elle peut sembler exagérée.

J'ai fait signe au Cricri toujours à l'intérieur de sortir, une dizaine de militaires-policiers regardaient de l'intérieur le souk de l'extérieur. Cinq à dix minutes d'enfer... et pourtant on commence à avoir l'habitude en France. Je plaignais les quelques pauvres Asiatiques qui se dirigeaient vers la sortie.

Je suis arrivée à notre taxi dans un grand état d'énervement : "C'est quoi ce souk, ce bordel et tous ces mecs ?
Le taximan : "c'est le souk habituel : des sans-papiers avec voitures qui font taxi". Nous les taxis, on n'arrive même plus à se garer devant la porte de sortie" !
Je lui dis "mais je comprends pas, il y avait derrière les portes au moins une dizaine de militaires-policiers (non j'ai dit flics) qui les voyaient".

Réponse : "eux n'ont pas le droit d'intervenir. C'est un corps spécial de policiers (je n'ai pas retenu le nom) qui a le droit de leur demander leurs papiers et de les embarquer. Ils ont des guetteurs, dès l'approche des policiers, plus personne sur les lieux"

Ainsi va la France.
Kristiane
 
Messages: 184
Inscrit le: Novembre 21st, 2016, 4:00 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Kristiane » Novembre 30th, 2016, 3:48 pm

Un pâté de cendres.

Quatre mariages et un enterrement, ça c'était dans la préhistoire. Maintenant c'est plutôt quatre enterrements et zéro mariage ! On ne se marie plus, il ne reste que les enterrements. Enfin si l'on veut !

L'un de nos amis est mort. D'autres amis l'avaient précédé.

Quatre "enterrements" = quatre crémations. C'est la dernière mode. Le vrai "enterrement" c'est ringard. Il paraît que l'on manque de place. La "créma" c'est plus écolo.
Pourtant, depuis que le monde est monde, vu les milliards de squelettes d'humains et d'animaux que la Terre a pris dans ses bras, les rivières, lacs, océans, devraient être archi-pollués. Dame Nature (on peut l'appeler comme on veut) n'a pas attendu les amis écolos pour s'organiser.

Ce dernier "enterrement" avait une particularité un peu rétro : passage à l'église avant le crématorium. C'est de plus en plus rare. Sa plus proche parente le désirait. Je l'ai confortée dans son souhait : le défunt n'aurait pas dit non !

Cela faisait du bien de retrouver le bon vieux temps des cérémonies à l'église : l'hiver, toujours aussi glaciale ! Y'a plus de sous. Difficile de somnoler : il faut penser à remuer les orteils pour se réchauffer les petons, les éternelles grenouilles de bénitier qui gèrent le déroulement et entament ensemble, à la seconde près, les chants. Le prêtre, Africain, belle voix chaude à la John Williams ... Si toi aussi tu m'abandonnes, ô mon unique amour....Gary Cooper... le train sifflera trois fois... les chevauchées... les Indiens mais il est temps de remuer les orteils qui se prennent en glace.

J'écoute d'une oreille on ne parle ni de Dieu, ni de l'Eternel non uniquement de Jésus. Et lui, le p'tit Juif il est là haut sur sa croix. Alors, j'échange avec lui. Sûr qu'il avait bien aimé mettre le grabuge, c'était un soixante huitard à la mode de là-bas, comme beaucoup d'autres de sa génération, mais il n'avait certainement pas prévu le schmilblick qui s'ensuivrait pour les siens. Ses successeurs l'ont roulé dans la farine.

Direction le crématorium. Décor sobre et impersonnel. Personnel rodé. Petit speech parfait de la professionnelle. Alternance de musique, chansons choisies par la famille. Grand écran de télé dans un angle avec les photos, on s'y voit tous avec l'ami parti. Pas de mise en terre où dans les allées poussiéreuses ou boueuses, on sue sous le soleil ou on se gèle avec le vent glacial, non ici le Maître de cérémonie pousse tranquillement le cercueil vers la porte de sortie qui se referme définitivement. C'est parfait, tout est parfait, terriblement parfait, tout est réglé à la minute et tout à coup une image se superpose à celle de cette salle : celle d'un film des années 70 : Soleil Vert.

SOLEIL VERT : qui l'a vu ne peut l'oublier. L'un des personnages principaux, ne pouvant plus supporter le cloaque qu'est devenue la Terre, se rend à l'Organisation qui gère le "passage". La récompense lors de "l'endormissement" : un film de la nature de l'Eden avec ses animaux sauvages. L'on s'endort définitivement dans un cadre parfait, une ambiance douillette, une musique douce.
Les décorateurs des crématorium ont dû voir Soleil Vert et s'en inspirer.

Musique finale : mes idées repartent en vagabondage : Je me rappelle le récit d'une amie après l'enterrement de sa grand-mère. Récit : quelques semaines plus tard because le respect !

Le fourgon-corbillard était presque arrivé au haut du raidillon qui montait à l'église. Les voitures des familles et amis devaient se garer au pied de la petite côte, cette dernière étant restée à l'état de macadam avec ornières et caillasses. Tout le monde commençait la montée lorsque sur la dernière caillasse, les deux portières arrières du fourgon s'ouvrirent brutalement et le cercueil bondit à l'extérieur en commençant tranquillement la descente avec les deux croque-morts qui courraient derrière. La plupart des gens n'ont pu s'empêcher de rire.

C'était quand même de l'Enterrement qui laissait un souvenir !
Kristiane
 
Messages: 184
Inscrit le: Novembre 21st, 2016, 4:00 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Kristiane » Décembre 19th, 2016, 12:51 pm

Un pâté con-con.
Un bac à sable c'est fait pour ça, et en con-conneries mes rêves, entre autres, le sont particulièrement.

L'on se souvient rarement de ses rêves mais celui de cette nuit est tellement "frapadingue" :o qu'il en a provoqué mon réveil et qu'essayant de me rendormir, je replongeais dedans alors que je tentais de dériver mes pensées vers mon jardinage.

Je travaillais dans le bâtiment ( rien d'anormal vu mon dernier job et mes activités de bricolage) ; dans l'équipe, dont j'étais la Chef (autant bien se positionner ! :D ) un homme, tout à fait ordinaire comme les autres ouvriers du chantier, chargé de poser les clôtures autour des maisons et du village.

Plusieurs disparitions mystérieuses d'hommes et de femmes avaient eu lieu depuis quelque temps dans les environs et la police était sur l'affaire.

Flash : je discutais dans une maison du chantier avec l'Homme. Fin de discussion, l'Homme part dans la pièce à côté et je vois surgir :twisted: un immense python, beige clair avec de grosses tâches marron, un diamètre énorme, terrifiant comme dans les films d'horreur "Anaconda, mon amour". Il rampe rapidement vers la sortie, ouvre en grand ses mâchoires et happe une femme dont le mari essaie de retenir le corps par les épaules mais inexorablement elle disparaît, aspirée dans la gueule du serpent.

Tout dans mon film est en noir et blanc sauf le serpent beige tacheté marron foncé.

Séquence suivante : soupçon sur l'Homme des clôtures par la police :idea: . Je suis chargée de surveiller tous les sacs et contenants du chantier.

Attention c'est là que ça devient délirant. Flash : je vois dans un contenant un tout petit python se reposant tranquillement de couleur identique à l'immense.

Flash suivant : du super délirant : l'Homme entre dans la pièce, prend le petit python dans la main et l'homme disparait immédiatement comme évaporé ne faisant plus qu'un avec le serpent et devenant instantanément le monstre géant rampant à la recherche d'une proie.....Curieusement, il ne semble pas me voir et je clique sur le bouton d'appel du chantier " Danger."... et je me réveille.

Vous avez bien rigolé ?

Décryptage : on essaie toujours d'y voir clair.

1. Une connaissance habitant un pays lointain m'a dernièrement raconté qu'il était courant de retrouver un python confortablement installé sur le sofa du salon.. En revenant le soir du resto, c'est la bonne surprise ! voilà pour le serpent.

2. Les maisons du village en construction c'est sans aucun doute le paysage des photos du village d'Amona dont on suit régulièrement le devenir en ce moment.

3. Le reste : ??????? du délire ? mauvaise digestion ? Livre de S.F lu il y a un siècle ?

Ce serait sympa que vous veniez raconter vos rêves les plus délirants :lol:
Kristiane
 
Messages: 184
Inscrit le: Novembre 21st, 2016, 4:00 pm

Re: Pour Christiane

Messagepar Kristiane » Décembre 30th, 2016, 1:03 pm

2017 ! Il faut A G I R et vite et en nombre.

Vous avez certainement lu cet écrit :

http://alyaexpress-news.com/images-lens ... sraeliens/

Tout est dans le titre et il y a les photos des écriteaux sous les mandarines et autres fruits : "colonies israéliennes".

Dans beaucoup de lieux en France, les Juifs ne sont plus assez nombreux pour acheter ces produits. Alors, il reste à nous,
non Juifs, de montrer notre solidarité pour Israël et son peuple.


Ayons un peu d'honneur (il doit bien nous en rester !) et montrons à ceux qui croient nous gouverner, à ceux qui croient formater nos idées qu'ils se trompent.
Kristiane
 
Messages: 184
Inscrit le: Novembre 21st, 2016, 4:00 pm

PrécédentSuivant

Retour vers Bac à sable

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron